Cergy
Société
Par Joly Mikaël
Publié le 05/07/2018 à 16:54

Viaduc de l'A15 : la circulation reste à deux voies

L'ouverture d'une 3e voie sur le viaduc de l'A15 entre Gennevilliers et Argenteuil, envisagée par la Dirif ne sera pas possible. La réouverture complète de l'ouvrage ne devrait pas intervenir avant début 2019. Usagers du viaduc et élus, dénoncent le calendrier des travaux, à l'image de Georges Mothron, maire (LR) d'Argenteuil.


L'espoir de voir s'ouvrir une 3e voie de circulation sur le viaduc de Gennevilliers en direction de Paris, et voir peut-être la circulation s'améliorer vient de s'évanouir. Ce scénario des 3 voies limitées à 50 km/h, espéré par la Direction des Routes d’Île-de-France (Dirif), ne remplacera pas l'actuelle circulation sur deux voies limitées à 70 km/h, en vigueur depuis l’affaissement d’une partie de la chaussée en raison de l’effondrement d’un mur de soutènement du viaduc le 15 mai dernier. Les investigations menées sur l’ouvrage depuis le 19 mai, ne permettent pas cette possibilité « avant un confortement conséquent du mur de soutènement ».

Travaux lourds à l’automne

Dans un communiqué de presse commun, la Dirif et la Préfecture de Paris et d’Île-de-France annoncent que suite à la réalisation de ces investigations, « la procédure de consultation des entreprises » va être « lancée dès aujourd’hui » et le « choix des entreprises et la technique [...] de réparation » seront connus fin août. Les travaux de réparation du remblai de soutien et de la chaussée sont pour leur part annoncés pour la fin du mois de septembre.

Un calendrier « inacceptable »

Un délai dénoncé par des élus, des représentants du monde économique et des automobilistes, regroupés au sein d’un collectif d’usagers. Parmi eux, Georges Mothron, maire (LR) d’Argenteuil, ville très largement impactée par les conséquences de la fermeture, puis la réduction du nombre de voies sur l'édifice.  L'édile juge le calendrier « inacceptable » et met en cause la maintenance de l'ouvrage.