Paris
Société
Par Vià Grand Paris
Publié le 03/04/2020 à 06:59

Tony Jaux, Vice-Président du Groupe PSA, nouveau Président de VEDECOM

L'institut de recherche sur le véhicule de demain, installé à Versailles, a un nouveau président. Tony Jaux est entré en poste le 1 er avril 2020 pour une durée de 3 ans, renouvelable. Vice-Président en charge de la R&D électronique cockpit, infodivertissement et connectivité au sein du Groupe PSA, également Responsable du programme véhicule connecté à la PFA, il succède à Rémi Bastien, du groupe Renault.

« Mon arrivée s’inscrit dans la continuité du soutien des industriels à l’Institut VEDECOM depuis sa création en 2014, pour répondre aux attentes de la filière automobile en recherche appliquée. Celle-ci a besoin, plus que jamais, de mutualiser la R&D et gagner en compétitivité vis-à-vis des acteurs mondiaux de la mobilité, de plus en plus nombreux et diversifiés  », déclare Tony Jaux.

Le nouveau président de l’institut VEDECOM souhaite renforcer la stratégie de pilotage de projets à l’échelon européen afin de doter l’Institut d’un leadership et d’une vision transversale dans ses domaines : le véhicule autonome et connecté, l’électrification et les nouvelles solutions de mobilité et d’énergie. « J’aurai également à cœur de compléter le dispositif d’innovation de VEDECOM afin de valoriser son excellence pluridisciplinaire par l’open innovation, le soutien à l’entreprenariat et la commercialisation de briques technologiques et de services issus des travaux de VEDECOM », annonce Tony Jaux.

Diplômé de Supélec, Tony Jaux a commencé sa carrière en 1984 en qualité d’ingénieur de développement chez Philips puis chez Centaure-UP Systems. Il poursuit ensuite sa carrière dans le secteur de l’automobile chez Magnetti Marelli puis chez l’équipementier Johnson Controls, entre 2004 et 2011, où il fait notamment partie de la division Electronique en tant que Directeur Ingénierie Europe. En 2011, il intègre le groupe PSA en qualité de Vice-Président. Il y a assuré le développement des calculateurs powertrain et des ADAS, avant d’être jusqu’à récemment en charge du développement de l’infotainment et également responsable du programme véhicule connecté à la Plateforme Française de l’Automobile.

Ce parcours qui mêle R&D, industrie et automobile, doit lui permettra de relever les défis propres à l’Institut VEDECOM : développer des routes coopératives de confiance et poser les principes de base du déploiement et de l’homologation des véhicules autonomes, orchestrer une mobilité durable et performante grâce au véhicule électrique, au smart charging et au smart grid, développer la mobilité multimodale grâce à l’intelligence artificielle, imaginer l’urbanisme et les mobilités du futur, le tout en gardant l’humain au cœur de l’innovation. 

L'Institut pour la Transition Energétique (ITE) VEDECOM est une fondation partenariale publique-privée fondée sur une collaboration inédite entre 58 acteurs engagés dans les mobilités innovantes et durables, c’est-à-dire plus écologiques, plus autonomes et mieux partagées. Il rassemble industriels, opérateurs d'infrastructures et de services de mobilité, entreprises de services, établissements académiques et collectivités locales d'Ile-de-France.

Les travaux de recherche et développement de VEDECOM couvrent trois domaines : l’électrification, les véhicules autonomes et connectés, les nouvelles solutions de mobilité et d'énergie partagée.

Créé en 2014 dans le cadre du Programme Investir l’Avenir (PIA), VEDECOM contribue au « Plan Véhicule Autonome » de la Nouvelle France Industrielle (NFI). VEDECOM poursuit une quarantaine de projets, dont une douzaine à l’échelle européenne. Il a 400 publications et 80 thèses à son actif, ainsi que 2 500 personnes formées dans le cadre de son programme de formation. Avec un budget annuel de 30M€, il compte plus de 200 collaborateurs. Ses 10 membres fondateurs sont : Cetim, ESIGELEC, ESTACA, IFPEN, IFSTTAR, PSA Groupe, Groupe Renault, Safran, UVSQ, Valeo.