Paris
Economie
Par David Poujol
Publié le 15/06/2018 à 16:04

Paris poursuit sa lutte contre la location meublée de courte durée

Paris est l’une des villes qui accueille le plus de touristes chaque année. Et sur de nombreuses plateformes de location meublée de courte durée, elle est la première destination, ce qui impact directement la vie de quartier.

Si la ville de Paris continue d’être l’une des villes qui attirent le plus de touristes, cet attrait international peut malgré tout avoir un impact négatif sur la vie de quartier. La mairie de Paris a organisé une table ronde afin de réguler la location meublée de courte durée. Celle-ci, censée apporter un complément à l’offre d’hébergement hôtelier produit également des conséquences négatives comme : le renforcement de la spéculation immobilière, le renchérissement des prix, l'aggravation de la pénurie de logements accessibles, entraînant une baisse du nombre d’habitants dans le cœur des villes, nuisances de voisinage, détérioration du tissu commercial et de la vie de quartier. C’est dans l’optique d’éviter tous ces désagréments que la ville de Paris a décidé de travailler en collégialité avec plusieurs autres grandes métropoles, comme que Madrid, Barcelone, Lisbonne ou encore Amsterdam, ainsi qu'avec des chercheurs, afin de trouver « les réponses régulatrices de demain ». 

De son côté, Jean-François Martins, adjoint à la Maire en charge du Sport, du Tourisme et des Jeux Olympiques et Paralympiques, estime "qu'alors que Paris est la ville la plus visitée au monde, elle se doit d’offrir la meilleure qualité d’accueil à ses visiteurs, tout en garantissant à ses habitants la meilleure qualité de vie. Cela passe notamment par un meilleur équilibre des offres d’hébergement".