Paris
Economie
Par Christophe Rigaud
Publié le 16/06/2020 à 16:20

Orly : les acteurs économiques plaident pour une reprise du trafic aérien

La CCI Essonne et les représentants du monde économique soutiennent un retour au plus vite du trafic aérien passager sur la plateforme aéroportuaire d’Orly. Plus de 157 000 emplois y sont soutenus par l’activité aéroportuaire, selon la CCI.

Les restrictions aux voyages et les précautions sanitaires liées à la pandémie de coronavirus ont frappé de plein fouet le secteur aérien avec pour conséquence l’arrêt du trafic passager depuis l’aéroport d’Orly depuis le 1er avril, les rares vols encore maintenus étant désormais assurés depuis la plateforme de Roissy CDG.

La CCI Essonne et les représentants du monde économique – la Fédération Régionale des Travaux Publics Ile-de-France, la Fédération Française du Bâtiment de L'Essonne, le Syndicat des Travaux Publics de l’Essonne, l’UMIH, le MEDEF Essonne, la Confédération des PME de l’Essonne, l’ACE CEE et l’ADEZAC – soutiennent une reprise au plus vite du trafic aérien passager sur la plateforme aéroportuaire d’Orly.

Un impact sur les activités et les emplois

Cette situation ne manquera pas d’avoir des effets sur le tissu économique du bassin d’emploi d’Orly, principal pôle d’attractivité du sud-francilien. Plus de 157 000 emplois y sont en effet soutenus par l’activité aéroportuaire, soit 5 000 emplois par million de passagers, dont 28 360 emplois directs. Sont bien entendu immédiatement impactées par cet arrêt du trafic passager les activités commerciales, hôtelières et de services présents dans l’aéroport et à ses abords immédiats. Plus spécifiquement, pour le seul département de l’Essonne, 42 % des emplois comptabilisés sur la plateforme sont des résidents essonniens. 3 600 emplois directement liés à l'activité de l’aéroport s’y localisent et ce sont également environ 15 600 emplois qui seraient directement ou indirectement impactés sur le département si Orly ne retrouvait pas rapidement son activité d’avant covid-19.

Réorganisation du trafic aérien

La CCI Essonne et les représentants du monde économique expriment par ailleurs leur inquiétude concernantla réduction « drastique » des vols intérieurs d’Air France pour lesquels existerait une alternative ferroviaire en moins de 2 h 30. Cette mesure ne manquera pas en effet d’être dommageable pour le monde économique dans la mesure où un aller-retour dans la même journée pour un rendez-vous d’affaire dans une des villes concernées sera dorénavant difficilement envisageable.

Ils appellent toutefois de leurs vœux que les créneaux qui pourraient ainsi se libérer du fait de ce report de trafic passager soient répartis au bénéfice de destinations internationales à forte valeur ajoutée vers l’Europe, l’Asie ou l’Amérique du Nord.

La CCI Essonne et les représentants du monde économique se prononcent contre :
• la sous-exploitation des capacités d’Orly et de fait, des conséquences que cela pourrait avoir sur l’activité.

La CCI Essonne et les représentants du monde économique se prononcent pour une réouverture au plus vite de l’aéroport d’Orly au trafic passagers pour :
• faire regagner à Orly son rôle de plateforme aéroportuaire de premier plan qu’il détenait avant la crise sanitaire,
• assurer un accès aux territoires sud-franciliens de façon à conforter l’attractivité de l’écosystème économique constitué autour d’Orly-Massy et Saclay aux plans national et international,
• préserver les emplois et les activités aujourd’hui touchés directement ou indirectement par la fermeture d’Orly.