Paris
Politique
Par Christophe Rigaud
Publié le 16/03/2020 à 13:26

Municipales : les personnalités gagnantes en Ile de France… et celles à la peine

Ils ont le sourire ou ils font la grimace. Ici le point sur les succès et revers des personnalités politiques de l’Ile-de-France, ministres du gouvernement Macron, et grands élus de la région...

LES GRANDS GAGNANTS DE CE PREMIER TOUR

 

SEINE-ET-MARNE

Le ministre de la Culture, Franck Riester a été réélu à Coulommiers dès le 1er tour avec 58,85% des voix. Son absence de la campagne électorale de terrain ces derniers jours n’a pas joué en sa défaveur, il était confiné à son domicile pour avoir été testé positif au Coronavirus. Le Président d’Agir, parti qui soutien Emmanuel Macron, ne sera pas maire de Coulommiers car il reste ministre de la Culture. Il siègera cependant au conseil municipal avec Laurence Picard qui va donc devenir maire après avoir occupé le poste de 2ème adjointe déléguée à l’Urbanisme, le Cadre de vie et l’Aménagement du territoire

Autre personnalité politique de la Seine-et-Marne à avoir été élu dès le 1er tour, Jean-François Coppé totalise 76 % des suffrages dans son fief de Meaux. "C'est le résultat de nombreux mois de campagne et de nombreuses années de travail”, a déclaré l’ancien président de l’UMP avant de s’attarder sur le contexte de ces élections nationales en rappelant l’importance de respecter les gestes barrières au virus : “Nous sommes dans une période qui nécessite beaucoup de vigilance, d'esprit de responsabilité et de discipline. Un certain nombre de mesures sont prises pour respecter les consignes sanitaires afin de pouvoir le plus vite possible enrayer l'épidémie de coronavirus.” Il a salué le personnel médical de sa ville : "ils font un travail héroïque pour permettre de soigner un maximum de patients".

 

YVELINES

Avec 75,6% des voix, Karl Olive le maire de Poissy est le candidat le mieux élu du département des Yvelines. Il avait face à lui trois candidats. Le vice-président du département promet de “poursuivre les projets structurants”. Pour les prochains jours, il annonce concentrer toute son “énergie, celle des élus et des équipes exceptionnelles de la collectivité de Poissy, à répondre aux exigences de la situation sans précédent que nous impose cette épidémie !”. 

Réélu aussi, lui pour un troisième mandat, le maire de Versailles François de Mazières avec 63% des suffrages exprimés. Ces premières pensées ont été pour “ tous les Versaillais atteints par le coronavirus et leurs proches. Je veux également rendre hommage à tous les personnels soignants, nombreux sur notre commune, les pompiers mobilisés nuit et jour”.

Parmi les autres personnalités engagées dans ces élections municipales mais qui n’étaient pas en première ligne, on retiendra l’élection de la Présidente de la Région Ile de France, Valérie Pécresse, élue sur la liste de Pascal Thévenot à Vélizy. Sa vice-présidente chargée du Développement économique, Alexandra Dublanche  est élue à Sartrouville sur la liste de Pierre Fond qui totalise 62,27%.

 

ESSONNE

Dans l’Essonne, deux autres vice-présidents de Valérie Pécresse sont à la fête. Stéphane Beaudet, en charge des transports à la Région, réussi son pari. Stéphane Beaudet est élu maire élu d’Evry-Courcouronnes avec 54,78 %. Le Président de l’Association des Maires d’Ile de France (AMIF) avait fusionné les villes d’Evry et Courcouronnes en 2019. 

Le vice-président de la Région Ile de France chargé de l’Écologie, du Développement durable et de l'Aménagement Jean-Philippe Dugoin-Clément a été réélu à 77,74 % à Mennecy. “Malgré une abstention importante dû à ce contexte anxiogène, puisque seuls 37,58 % des électeurs se sont déplacés, le score est historique à Mennecy“, réagit Jean-Philippe Dugoin-Clément.

 

HAUTS-DE-SEINE

Et de huit ! A 79 ans, André Santini s’offre un huitième mandat à la tête d’Issy-les-Moulineaux. Malgré un taux d’abstention record (61,3%), l’ancien ministre tient bon en raflant 60,3% des suffrages. Un score salué sur Twitter par l’édile qui parle de “résultats inespérés avec l'abstentionnisme”. A Nanterre, le maire sortant divers gauche Patrick Jarry tient bon également. Soutenu par le PS et le PC, le maire faisait face à sept autres listes et repart pour un quatrième mandat en remportant 51,91% des suffrages. A gauche encore, les quatre maires communistes du département sont réélu dès le premier tour, comme Patrice Leclerc à Gennevilliers 58,41%.

Le maire sortant LR de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet, est réélu pour un troisième mandat à la mairie de la deuxième ville d’Ile-de-France avec 56,05%. Une élection qui s’était toujours jouée depuis 30 ans au second tour. Le président de la Métropole du Grand Paris et maire de Rueil-Malmaison, Patrick Ollier (DVD) loupe de peu sa réélection au premier tour, avec 49,26% des voix. Le deuxième président délégué à l'Aménagement de la Métropole du Grand Paris, le maire sortant de Châtenay-Malabry Georges Siffredi, a été confortablement réélu avec 65,37%. 

 

SEINE-SAINT-DENIS

Avec une abstention record de plus de 66%, le maire communiste de Montreuil, Patrice Bessac s’impose pour un second mandat avec 51,35% des voix… malgré 11 listes concurrentes. Une satisfaction pour l’édile qui appelle désormais toutes les forces de gauche à “travailler ensemble”. L’ancien policier proche de Nicolas sarkozy, Bruno Beschizza assure haut la main sa réélection à Aulnay-sous-Bois, avec 59,33%. Même sans le soutien du PS, qui lui a retiré son investiture, le maire divers gauche de Clichy-sous-Bois, Olivier Klein s’assure une confortable réélection (64,6%) après avoir succédé à l’emblématique Claude Dilain en 2011.   

 

VAL-DE-MARNE

Dans le Val-de-Marne, Marie-Carole Ciuntu, vice-présidente de la Région Ile de France chargée des Lycées et de l’Administration générale, est réélue maire de Sucy-en-Brie avec 52,72% des voix. “Merci à tous ceux qui m’ont renouvelé leur confiance” a publié l’élue sur les réseaux sociaux. 

Même scénario pour Vincent Jeanbrun, vice-président chargé de l'Emploi, de la Formation professionnelle et l’Apprentissage. Il  réélu avec 54,26% des suffrages exprimés à l'Haÿ-les-Roses. ”Les six prochaines années seront celles de la réalisation de nos grands projets” a réagi celui qui avait claqué la porte des Républicains. .

 A Alfortville, c’est un retour à la maison pour  le socialiste Luc Carvounas. Il est très nettement réélu avec 56,99% des voix. “Nous serons à la hauteur de vos attentes a-t-il promis à l’issue du scrutin. Le socialiste avait du céder sa place à Michel Gerchinovitz, contraint par la loi sur le non-cumul des mandats.  

Lui, est en ballotage très favorable. Le maire PS sortant de Créteil, Laurent Cathala (45,45 %) devance 9 listes. L’élu, en fonction depuis 1977, se dirige vers un huitième mandat. 

 

VAL D’OISE

Le maire sortant (DVD) d’Enghien-les-Bains Philippe Sueur a été confortablement réélu maire pour un sixième mandat avec 62,46% des voix. Il faisait face à cinq listes au total dont trois conduites par des ex-adjoints.

Autre victoire très nette, celle de Florence Portelli à  Taverny. Avec 58,32% des suffrages, la maire sortante domine largement la liste d’union de la gauche portée par Thomas Cottinet (36,01%). “Nous continuerons notre travail avec comme seule boussole de servir au mieux Taverny et ses habitants” a déclaré la vice-présidente du Conseil Régional d’Île-de-France en charge de la culture.  

Dans le village de Van Gogh, Auvers-sur-Oise, la maire sortante Isabelle Mézières (DVD) fera aussi un deuxième mandat. Elle totalise 73,1% des votes. Son seul opposant Alain Zimmermann n’a recueilli que 26,83% des suffrages. “Cette élection me va droit au coeur” a réagi Isabelle Mézières sur les réseaux sociaux. 

 

LES CANDIDATS A LA PEINE

 

PARIS 

La capitale n’aura finalement pas porté chance à la République en marche. Après le psychodrame du retrait de la candidature de Benjamin Griveaux, déjà à la peine dans les sondages, Agnès Buzyn n’a pas réussi à redresser la barre. Les listes menées par l’ancienne ministre de la Santé se retrouvent en troisième place, derrière celles de la maire sortante, Anne Hidalgo (30,2%) et Rachida Dati (22%). Une déception pour Agnès Buzyn qui vient d’annoncer sur son compte Twitter que “compte tenu de l’aggravation rapide de la situation sanitaire et de la situation dans les hôpitaux, j’arrête la campagne du 2ème tour pour la mairie de Paris”. Dans le 14e arrondissement, la très médiatique Marlène Schiappa ne recueille que 15,7%, loin derrière le Parti socialiste et Les Républicains. Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie, candidate dans le 16e arrondissement ne parvient pas non plus à s’imposer (23,56%) face à la liste de Rachida Dati, largement en tête avec 47,8%. 

 

SEINE-ET-MARNE

Yves Jégo en difficulté à Montereau. L’ancien secrétaire d'État chargé de l'Outre-Mer dans le gouvernement Fillon II, a fait le pari de repartir à Montereau, deux ans et demi après son retrait. La liste conduite par le maire sortant James Chéron a recueilli 48,09% des voix exprimées contre 41,22 % des voix à Yves Jégo.


ESSONNE

Dans l’Essonne, c’est la page Dassault qui pourrait se tourner à Corbeil-Essonnes avec l’arrivée en tête surprise du divers gauche Bruno Piriou (34,07%) face au maire sortant LR Jean-Pierre Bechter (30,41%), mis en ballotage défavorable. Héritier de Serge Dassault, Jean-Pierre Bechter pourrait faire perdre la ville à la droite. Sur les réseaux sociaux, les soutiens du maire sortant gardent espoir estimant que Bruno Piriou n’a plus de réserve de voix pour le second tour. 

 

HAUTS-DE-SEINE

Il est l’un des dix membres du gouvernement impliqués dans les élections municipales. Sur la liste de Séverine Edou (LREM) à Vanve, Gabriel Attal, secrétaire d’État, se qualifie pour le second tour. Avec 23%, il arrive très loin derrière Bernard Gauducheau (UDI) qui réunit plus du double des suffrages (47,23%). 

A Montrouge Juliette Méadel, ex-PS, désormais macroniste est en deuxième position avec 26,2% derrière Etienne Lengereau (UDI). Si elle veut remporter la mairie, elle devra trouver un accord avec Joachim Tiomotéo (PS) troisième avec 14%. “Un vent nouveau souffle enfin à Montrouge, il nous emmènera vers la victoire” a déclaré, confiante, Juliette Méadel sur Twitter. 

 

SEINE-SAINT-DENIS

A Saint-Denis, le maire sortant (PCF) Laurent Russier compte 1548 voix de retard sur l’ex député PS Mathieu Hanotin (35,3%). A Bobigny,  le maire UDI Christian Bartholmé (26,38%) se fait doubler par le communiste Abdel Sadi (37,65%). A Aubervilliers, la maire (PCF) sortante Meriem Derkaoui recueille 17,47 % contre 25,69% à l’UDI Karine Franclet.

 

VAL D’OISE

La maire sortante de Montmorency, Michèle Berthy, ne recueille que 11,54% des suffrages.