Athis-Mons
Société
Par Christophe Rigaud
Publié le 09/04/2018 à 12:17

Le projet de franchissement de la Seine passe mal à Athis-Mons

Une motion de la CCI de l’Essonne favorable à la réalisation d’un pont entre Athis-mons et Vigneux-sur-Seine recueille l’incompréhension de la maire d’Athis-Mons, opposée au projet.

La construction d’un franchissement de la Seine fait des vagues à Athis-Mons. Fin mars, la CCI de l’Essonne avait adopté une motion pour en relancer l’idée. Pour la CCI, ce projet vise à réduire les embouteillages et à améliorer l'accès au quartier d'Orly-Rungis pour les 3 000 salariés résidants sur la rive droite. Selon les élus de la CCI, la situation actuelle « freine le développement économique de la rive droite de la Seine et plus spécifiquement le territoire Val d'Yerres-Val de Seine »

 

Mais pour Christine Rodier, la maire d’Athis-Mons, cette démarche est « inappropriée, dangereuse et lourde de conséquence ». Cette motion « remet en cause la confiance entre la CCI Essonne et la ville d’Athis-Mons ». Ce projet « déjà ancien (…) n’a jamais été abouti » et « provoquerait le déversement quotidien de plusieurs milliers de véhicules en transit dans la partie nord de la ville, qui viendraient saturer les abords et l’axe de la départementale 7 » dénonce la maire d’Athis-Mons.

 

Christine Rodier estime que « l’initiative de la CCI peut créer une situation explosive susceptible de remettre en cause notre esprit d’ouverture, par exemple en intensifiant la mobilisation de la population et des habitants ». La maire fustige également le manque de concertation sur ce sujet : aucune rencontre n’a eu lieu avec la CCI et « aucun entrepreneur siégeant au Conseil d’administration de la CCI ne dirige une entreprise basée à Athis-Mons », ce qui peut expliquer « l’évidente déconnection entre les désidératas de ces chefs d’entreprises et la réalité du terrain ». Christine Rodier invite enfin la CCI de l’Essonne à venir la rencontrer afin « de renouer le dialogue et restaurer la confiance. »