Sceaux
Environnement
Par Christophe Rigaud
Publié le 08/11/2019 à 12:26

La justice valide les arrêtés anti-pesticides de Gennevilliers et Sceaux

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a validé ce vendredi deux arrêtés anti-pesticides des maires de Gennevilliers et Sceaux.

Rétropédalage de la justice sur le dossier du glyphosate. Après l’annulation par le tribunal administratif de Rennes de l’arrêté anti-pesticides du maire de la petite commune de Langouë le 25 octobre dernier, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise vient de valider les deux arrêtés des maires de Gennevilliers et Sceaux. 

Le juge des référés de Cergy-Pontoise a constaté que « les produits phytopharmaceutiques constituent un danger grave pour les populations exposées et que l’autorité administrative n’a pas pris de mesures suffisantes en vue de la protection de la santé publique ». Une « grande première » pour Philippe Laurent, le maire de Sceaux. Patrice Leclerc, l’édile de Gennevilliers, y voit un « bon encouragement pour croire dans la justice et continuer le combat pour défendre la santé des agriculteurs et des populations ».