Paris
Economie
Par Christophe Rigaud
Publié le 25/11/2019 à 11:28

La CCI Paris Ile-de-France préoccupée par le report de la Ligne 17 nord

Alors que le gouvernement a annoncé l’abandon du projet Europacity et que le tribunal administratif de Montreuil vient d’ordonner l’arrêt partiel du chantier de la future ligne 17 nord, la CCI Paris Ile-de-France s’inquiète des conséquences d’un report de cette ligne.

Avec l’ouverture en 2028 du Terminal 4 à Paris-Charles de Gaulle, ce sont 40 millions de voyageurs supplémentaires par an qui devront se déplacer. Dans le même temps, les projets de développement économiques du Grand Roissy vont accentuer les besoins de mobilité des salariés. Aujourd’hui, 84 % des déplacements se font en voiture sur la plateforme de Roissy. « Le réseau routier est saturé et la ligne 17 est une priorité » par la CCI Paris Ile-de-France.

L’arrêt partiel des travaux pour 12 mois « risque d'affecter fortement le calendrier de livraison. La  Chambre alerte sur les conséquences d’un tel dérapage pour l’attractivité de la Région et le développement économique ».

La CCI note que cette ligne desservira notamment le Parc des Expositions de Villepinte qui accueille plus de 2 millions de visiteurs par an. « Le parc engage une extension qui s'appuie sur cette infrastructure. Selon la Société du Grand Paris, ce sont 160 000 voyages de plus les jours de salon. Il y a un risque certain de freiner le développement de la filière d'excellence que sont les congrès et salons » rappelle Didier Kling, le président de la CCI Paris Ile-de-France.

L’abandon d’Europacity et les incertitudes sur l’aménagement de la Zone d'aménagement concerté (ZAC) questionnent le devenir de la future station Triangle de Gonesse. « Au-delà des annonces, les contours sont flous et les modalités d’actions ne sont pas engagées » explique la CCI qui demande aux pouvoir publics de « mettre en œuvre, au plus vite, des solutions pour tenir les délais de la ligne 17 ».