Paris
Société
Par Quentin Mauclaire
Publié le 18/07/2018 à 15:25

Ile-de-France Mobilités va lancer 91 lignes de bus améliorées supplémentaires

D’ici à avril 2019, l’Ile-de-France va connaitre une importante restructuration de son réseau de bus.

Deux ans après le début du chantier de la refonte du réseau de bus francilien, les premiers changements sont enfin connus. IDF Mobilités a décidé d’améliorer quatre-vingt onze lignes de bus dont quatre-vingt en Grande Couronne. Ces améliorations entraineront «  des renforts d'offre aux heures de pointe afin d'améliorer les conditions de confort des voyageurs, des renforts aux heures creuses en semaine et le week-end afin de rendre le réseau plus attractif pendant ces périodes, des créations de services en soirée et l’adaptation d'itinéraires, de fréquences et d'amplitudes pour la desserte de nouveaux quartiers, de services publics, des zones d'activités ou de loisirs. ». Au total, cela représente 17,7 millions d’euros annuel d’investissement pour IDF Mobilités.

 

Dans le même temps, le prolongement de la ligne de T3b jusqu’à la porte d’Asnières sera effectif en novembre. Sept lignes de bus verront leurs trajets modifiés en conséquence. Ces changements seront marqués par plusieurs points :

La mise en place d’une ligne PC unique équipée de bus articulés, en lieu et place des lignes PC1 et PC3, entre le Pont du Garigliano et la Porte d’Asnières, joignant ainsi directement les deux extrémités des tramways T3a et T3b,

·         la création d’un service en soirée jusqu’à 22h30 et la création d’un service les dimanches sur la ligne 341,

·         le prolongement de la ligne 84 à Levallois-Perret dans le secteur du So Ouest avec une amélioration de la fréquence tous les jours de la semaine (création d’un service les dimanches),

·         plus globalement, l’amélioration de la desserte globale du secteur, avec une meilleure structuration du réseau en rabattement autour du tramway T3b, et un maillage du territoire vers des pôles d’emplois et des équipements du territoire (le centre commercial So Ouest, l’hôpital Bichat, les quartiers d’habitat dense, les établissements scolaires),

·         l’implantation de nouveaux points d’arrêts,

·         l’adaptation des fréquences et l’élargissement des amplitudes horaires,

·         la cohérence et la complémentarité entre les amplitudes du tramway et les lignes de bus de jour.