Paris
Société
Par Christophe Rigaud
Publié le 07/11/2019 à 16:34

Gare du Nord : quatre experts missionnés pour retravailler le projet

Le projet de rénovation de la Gare du Nord va être réétudié. Un groupe d’experts va de nouveau plancher sur ce projet controversé.

Un collectif d’architectes et d’urbanistes a été choisi pour formuler de nouvelles pistes d’amélioration au projet de réaménagement de la Gare du Nord. La mairie de Paris avait récemment émis d’importantes réserves sur le projet jugé « trop dense ». Les opposants au projet de rénovation de la première gare d’Europe dénoncent son volet commercial qui consiste en « une extension de 16.321 m2 ». 

La ville de Paris souhaite améliorer le projet afin de le rendre « acceptable par les riverains et les voyageurs », estime Jean-Louis Missika, adjoint à la Maire de Paris en charge de l’urbanisme. « Nous sommes convaincus qu’il existe des solutions à même de rendre plus confortables les parcours des voyageurs, d’ouvrir davantage la gare sur le quartier, d’optimiser l’intermodalité, de respecter le patrimoine ancien et plus récent et de limiter les nuisances tout en gardant l’objectif de rénovation de la gare pour 2024 ».

Ce collectif comprend quatre experts : Anne Mie Depuydt, architecte, urbaniste et co-fondatrice d’UAPS ; Caroline Poulin, architecte et co-fondatrice d’AUC ; Jean-Louis Subileau, urbaniste, co-fondateur d’Une fabrique de la Ville et lauréat du Grand Prix de l’urbanisme en 2001 ; Pierre Veltz, ingénieur, sociologue, économiste et lauréat du Grand Prix de l’Urbanisme en 2017.

Dans le cadre de l’instruction en cours du Permis de Construire et dans la perspective de l’enquête publique à venir, six thématiques seront abordées :

- l'amélioration du fonctionnement de la gare et de l’intermodalité, notamment à une échelle plus vaste que le projet faisant l’objet du permis de construire ;

- les accès à la gare, complémentaires à ceux déjà proposés, notamment à l’ouest et au nord ;

- l’intégration urbaine du projet dans le quartier, particulièrement du côté de la rue du Faubourg Saint Denis, et la protection du patrimoine ;

- la dédensification du projet, sa diversification et la cohérence des services et des usages au regard des questions de la complémentarité avec le tissu urbain du quartier ;

- les ambitions environnementales, pour tendre vers le zéro carbone et le zéro déchet ;

- le renforcement du suivi citoyen, du dialogue avec les riverains, les usagers et les différentes parties prenantes pour la phase de chantier.

Les propositions sont attendues pour le 19 décembre 2019.