Eaubonne
Société
Par Boilet Angélique
Publié le 10/05/2019 à 11:32

Eaubonne : le CDFAS va être agrandi et réhabilité en vue des JO 2024

Dans la perspective des Jeux olympiques de Paris 2024, l’équipement sportif phare du Val-d'Oise va être agrandi afin de doubler la capacité d’hébergement. Le bâtiment actuel va également être réhabilité et accueillera, à l'horizon 2022, un centre de régénération sportive. 


C’est toujours dans cette optique de servir de base arrière pour les Jeux olympiques de Paris 2024 que le conseil départemental va engager de nouveaux travaux pour son « vaisseau amiral du sport », comme aime l’appeler Marie-Évelyne Christin, vice-présidente (LR) en charge de ce domaine. Un lifting doublé d’un agrandissement voté par l’assemblée départementale lors de la dernière séance plénière et qui intervient moins d’un an après la réfection de la piste d’athlétisme pour un montant de 700 000€.




D’un montant de 12M€, les travaux prévoient la construction d’un nouveau bâtiment, en lieu et place des anciens courts de tennis inutilisés, pour y accueillir l’hébergement et la restauration. Le Centre départemental de formation et d’animations sportives, plus connu sous le nom de CDFAS, va ainsi doubler sa capacité d’hébergement, passant de 142 lits à 244 lits (de 59 chambres à 90 chambres).


L’actuel bâtiment, datant de 1993, va quant à lui être réhabilité. De nouvelles salles dédiées à la formation vont être aménagées ainsi qu’un centre de régénération sportive qui faisait défaut jusqu’à présent.




Avec ces travaux, l’équipement sportif va voir également sa capacité de stationnement doubler, passant de 120 à 240 places.


Le chantier, qui doit commencer au premier trimestre 2021 et s’achever au deuxième trimestre 2022, est financé par le département, la région ainsi que le tout nouveau fonds de solidarité d’investissement interdépartemental (Fs2i). Ce dernier a été créé le mois dernier à l’initiative des sept départements d’Île-de-France avec pour but de rééquilibrer les richesses et lutter contre les inégalités dans la région.


L’équipement restera ouvert pendant la durée des travaux, assure le conseil départemental. Le CDFAS accueille trois pôles « espoir » régionaux (athlétisme mixte, basket féminin et handball masculin) ainsi qu’un centre académique de football depuis trois ans. L’équipement reçoit également chaque année entre 200 et 250 000 usagers.


Plusieurs délégations intéressées pour les JO 2024


Plusieurs délégations comme les États-Unis, le Canada la Colombie et la Côte d’Ivoire sont venues visiter le site dans l’éventualité d’y faire séjourner le staff et que les athlètes s’y entraînent pendant les Jeux olympiques de Paris 2024. « Elles se sont montrées intéressées notamment grâce à la situation géographique du site, proche de Paris, de l’aéroport de Roissy Charles de Galles, de Saint-Denis et de Versailles, explique Arnaud Zumaglian directeur du CDFAS. C’est également l’une des rares structures en Île-de-France, avec le Creps de Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine) et l’Insep (Paris) à proposer des terrains sportifs mais en plus de l’hébergement et de la restauration. Et l’Insep sera principalement dédié aux athlètes français ».