Cergy
Société
Par Boilet Angélique
Publié le 25/04/2019 à 14:54

Deux nouveaux collèges dans le Val-d’Oise pour la rentrée 2022

Alors qu’un 111e collège va ouvrir à la rentrée prochaine à Cormeilles-en-Parisis puis un autre au Plessis Bouchard en 2021, le conseil départemental a acté à l’unanimité lors de sa dernière séance plénière, la réalisation de deux nouveaux établissements à Argenteuil et Cergy, pour répondre à l’augmentation démographique.


Près de 61 500 collégiens ont fait leur rentrée au sein des 110 collèges du département cette année. « Jusqu’en 2011, nous avions une baisse des effectifs des collégiens. Mais depuis 2011, le nombre d’élèves augmente d’1% chaque année. Et à la rentrée dernière, nous avons constaté une augmentation de l’ordre de 3 % », explique Virginie Tinland, vice-présidente en charge de l’éducation et de l’enseignement supérieur. Ainsi, ce sont 1 800 élèves supplémentaires qui ont fait leur rentrée en septembre dernier, et selon les estimations du conseil départemental, ce sont près de 8 000 élèves qui intègreront un collège d’ici 2025.


« C’est là où les urgences se font sentir »


Pour répondre à cette augmentation démographique, le département peut actionner plusieurs leviers à commencer par la sectorisation. « Cette année, nous avons retravaillé la sectorisation dans six communes alors que les années précédentes il y en avait une à deux maximum. Nous sommes obligés de travailler très finement sur la répartition des élèves dans les communes pour rééquilibrer les collèges », explique Virginie Tinland. L’autre possibilité est l’extension et la restructuration des établissements, à l’image du collège Jean Bulant à Écouen dont les travaux devraient s’achever fin 2020, ou encore de Jules Ferry à Eaubonne avec un achèvement du chantier prévu courant 2021.


La dernière option est la construction de nouveaux établissements. Après Cormeilles-en-Parisis en septembre prochain et le Plessis-Bouchard en 2021, deux nouveaux collèges devraient voir le jour à la rentrée 2022, l’un à Cergy et l’autre à Argenteuil. « C’est là où les urgences se font sentir », souligne la vice-présidente en charge de l’éducation. De même capacité, ils pourront accueillir respectivement jusqu’à 700 élèves, « la bonne jauge » selon Virginie Tinland pour garantir un « climat scolaire optimal ».


La ville de Cergy va donc être dotée d’un sixième collège. Actuellement, 3 078 élèves sont scolarisés dans ces établissements. Le taux de remplissage moyen dans les collèges existants est actuellement de 82% et pourrait atteindre 93% à l’horizon 2021 selon les chiffres du département.



 

À côté de ce nouveau collège, le conseil départemental a été chargé par la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise de construire un gymnase.


La commune d’Argenteuil va, elle, voir arriver à un 11e collège. Le taux de remplissage moyen actuel dans les établissements de la première ville du département est de 95%, et le conseil départemental estime à près de 750, le nombre de nouveaux collégiens à accueillir à l’horizon 2025.


 


Cette décision de construire deux nouveaux collèges a été saluée par le groupe d’opposition socialiste et apparenté. Mais la conseillère départementale socialiste du canton d’Argenteuil 3 et maire adjointe de Bezons, Nessrine Menhaouara, émet un certain nombre d’inquiétudes.


 


Chaque collège représente un investissement de 15,6 M€.