Paris
Economie
Par Christophe Rigaud
Publié le 18/05/2020 à 10:15

Déconfinement : quelle reprise économique en Ile-de-France ?

Les entreprises franciliennes ont été fortement impactées par la crise du Covid-19. Un groupe de travail composé des services de la l’Etat, de la région, de la CCI Paris Île-de-France, et de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat d’Île-de-France, a réalisé une étude pour mieux cerner les difficultés des entreprises et anticiper au mieux un retour de l’activité.

Le constat est sans appel. Sur les 5.000 entrepreneurs franciliens, TPE/PME et commerçants, qui ont répondu au sondage de la CCI Paris Île-de-France et de la Chambre des métiers et de l’artisanat d’Ile-de-France (CRMA), 63% ont connu un arrêt total de leur activité. Les secteurs les plus touchés ont été sans surprise l’immobilier et le tourisme (hôtels, cafés, restaurants), dont près de 90% ont cessé leur activité. Près de 3/4 des commerces de détail non alimentaire et service de proximité, ainsi que les industries culturelles étaient à l’arrêt.

Le BTP et la santé plus optimistes

La moitié des entrepreneurs sondés estime à plus de 6 mois leur retour à la normale, en particulier plus de la moitié des entreprises du tourisme, du commerce de gros, des industries culturelles, du commerce de détail et des services de proximité. A l’opposé, les entreprises du BTP et de la santé sont plus optimistes et la part des répondants indiquant un délai de plus de 6 mois descend à respectivement 37% et 35%.

Les principaux freins à la reprise économique ont été identifiés :
- l’accès aux équipements de protection individuelle, notamment les masques, dans la durée (58%),
- les besoins en trésorerie (43%)
- l’information sur les évolutions réglementaires, répondant aux incertitudes sur les consignes d’hygiène et de sécurité, la sécurisation du lieu de travail et les risques juridiques liés pour les chefs d’entreprises (26%)
le besoin de digitalisation des entreprises, en particulier dans leurs activités commerciales (9%).

Lever les obstacles à la reprise

Des mesures ont déjà été prises pour soutenir les entreprises franciliennes. Certaines devraient lever certains obstacles à la reprise progressive de l’activité des entreprises :
- sur la trésorerie, avec un renforcement du dispositif du fonds de solidarité,
- sur les masques, avec la mise en ligne d’une plateforme nationale pour permettre aux TPE/PME d’acheter des masques de protection pour leurs salariés (https://masques- pme.laposte.fr/),
- sur les règles de sécurité à appliquer avec la publication de guides et de fiches conseil par métier par le ministère du travail, permettant aux employeurs de sécuriser les lieux de travail (https://travail-emploi.gouv.fr/le-ministere-en-action/coronavirus- covid-19/proteger-les-travailleurs-les-emplois-les-savoir-faire-et-les- competences/proteger-les-travailleurs/article/fiches-conseils-metiers-et-guides-pour- les-salaries-et-les-employeurs),
- sur la réponse aux demandes individuelles de renseignement des entreprises sur les aides auxquelles leur situation leur donne droit, avec la mise en place par les chambres consulaires de cellules d’urgence destinées à traiter des flux importants de demandes. 


Ce sondage auprès des entreprises a toutefois permis de détecter des besoins complémentaires nécessaires afin de leur faciliter la reprise dans les meilleures conditions possibles. Il s’agit par exemple de la transformation numérique des plus petites entreprises, en particuliers les commerces et les artisans.