Paris
Société
Par Christophe Rigaud
Publié le 04/06/2020 à 09:41

Covid-19 : l’immobilier toujours au plus haut à Paris

Le prix du mètre carré dépasse les 10.000 euros dans plus de la moitié des arrondissements parisiens. La crise du Coronavirus n’a pas stoppé la flambée des prix dans la capitale, selon le baromètre mensuel LPI-SeLoger.

L’immobilier parisien ne connaît pas crise. Les indicateurs continuent de s’affoler dans la majorité des arrondissements. Les données recueillies par le baromètre LPI-SeLoger montrent que le prix au mètre carré à Paris enregistre 5,2 % de hausse annuelle, malgré la crise du Covid-19. Si les transactions immobilières ont chuté pendant le confinement,  les prix sont restés stables… ou ont même augmenté.

Le prix moyen du mètre carré à Paris est estimé à 10.904 €, selon LPI-SeLoger, et la barre des 10.000 € du m² est dépassée dans 65% des arrondissements. Sept arrondissements sont à plus de 14.000 €. Entre l’Est et l’Ouest de la capitale, les écarts se creusent : 14.253 € du m² dans le 7e, contre 7 961 € du m² dans le 19e, soit 80% de différence de prix. Les trois arrondissements les plus chers de la capitale restent les 7e, 6e et 8e.



Selon LPI-SeLoger, la demande des Parisiens qui souhaitent quitter la capitale se reporte pour le moment sur les premières et deuxièmes couronnes, dans des villes moyennes proches de la capitale et possédant des infrastructures de transports efficaces. En clair, il n’y a pas « d’exode rural ». Le confinement a tout de même changé la donne dans les aspirations des acheteurs Parisiens : terrasses, balcons, jardins, cours intérieures et autres espaces extérieurs sont fortement demandés.