Paris
Société
Par Zanetta Olivier
Publié le 19/11/2018 à 12:02

Congrès des maires : le blues des élus

Un maire sur deux (50 %) indique vouloir abandonner son mandat. Cette proportion atteint 55 % pour les maires des communes de moins de 500 habitants contre 28 % pour les communes de 5 à 10 000 habitants et 9 % pour les communes de plus de 30 000 habitants, selon l'enquête AMF-CEVIPOF "Les maires de France : entre résignation et incertitude."

Interview de Jean-Baptiste Forray, rédacteur en chef délégué de La Gazette des Communes.


75 % des maires interrogés jugent de manière négative les changements introduits par la loi NOTRe et 68 % désapprouvent la réorganisation des services déconcentrés de l'État. 


De son côté, le président de l'AMF François Baroin a rappelé ce week-end sur BFM les dossiers qui fâchent : la fin des emplois aidés, les pactes financiers État/­collectivités pour réduire les dépenses, la compensation de la suppression totale de la taxe d'habitation après 2020 et la réforme de la fiscalité locale.