Paris
Environnement
Par Quentin Mauclaire
Publié le 09/03/2018 à 10:32

Bientôt une bretelle de périphérique à la porte de Clichy ?

Les élus de Clichy et du XVIIe arrondissement de Paris, le préfet de la région Ile-de-France, la préfecture de police ou encore le conseil départemental des Hauts-de-Seine. Tous veulent un accès direct au périphérique à la porte de Clichy... sauf la Ville de Paris.

Question redondante depuis dix ans, la création d'un bretelle de périphérique à porte de Clichy devient primordial. "La réalisation de ce nouvel accès est essentielle afin d’assurer notamment la circulation des convois pénitentiaires.", affirme dans un communiqué, Geoffroy Boulard, maire du XVIIe arrondissement. En effet, le tribunal de Paris ouvrira ses portes le 16 avril prochain au coeur de la nouvelle cité judiciaire. "L’importance de cette réalisation relève de l’intérêt général au regard des infrastructures et institutions à proximité (Tribunal de Paris, la DRPJ, les ZAC Batignolles, Pouchet, Docks de Saint-Ouen et l’hôpital Nord)" poursuit Geoffroy Boulard.

 

La préfecture d'Ile-de-France a désigné un cabinet indépendant pour mener à bien une étude de faisabilité technique. Les services de la ville de Clichy ont, de leur côté, déjà effectué une étude. Les coûts du projet sont évalués à six millions d'euros.

 

Le problème, c'est Paris

 

La Ville de Paris s'oppose depuis toujours à ce projet car elle ne veut pas d'aménagements "qui risquent de créer des aspirateurs à voiture" selon Le Parisien. La mairie de Paris veut réduire la pollution dans Paris mais un paradoxe saute aux yeux. L'arrivée de la cité judiciaire va créer plus d'embouteillages donc plus de pollution au sein de la capitale alors pourquoi refuser la demande des élus locaux. La Ville de Paris se trouve confronter à un dilemme cornélien. Construire une bretelle de périphérique dont elle impose son véto depuis toujours, ou laisser les Parisiens s'engluer dans les bouchons à porte de Clichy.