Neuilly-sur-Seine
Sport
Par Quentin Mauclaire
Publié le 02/03/2018 à 13:31

Agent de footballeurs, ça s’apprend

Les étudiants de l'Ecole des agents de joueurs de football se présenteront pour leur dernier examen le 22 mars prochain, à l’Espace Charenton à Paris, avant de rentrer dans le monde professionnel.

A l'heure où le prix des transferts de football ne cessent d'exploser mercato après mercato, nombreuses sont les personnes voulant devenir agent de joueur. Les cas de fraudes avec les agents de joueurs ne sont d'ailleurs pas rare. L'utilité d'un apprentissage reconnu pour distinguer les agents qualifiés paraît logique. Ils ne sont qu'aspirants agents-joueurs de football mais espèrent tous d'être reconnus par la Fédération française de football le 22 mars prochain. Après dix mois de formation à l'EAJT, 300 étudiants vont devoir confirmer leurs compétences à propos de droit du football français (LFP et FFF)… mais également international (FIFA). Au programme de cet examen, vingt questions sous forme de QCM pouvant tombées sur des thèmes divers et variés allant du "règlement du statut et du transfert des joueurs de la FIFA" à la "réglementation des compétitions nationales sur la saison 2017-2018". Afin d'entrer sur le marché des transferts en juin prochain, les aspirants agents ne devront pas faire plus de six fautes et ainsi obtenir une note supérieure à 14/20. Des connaissances précises et multiples qui apporteront une plus-value à leurs futurs clients.


Une formation qui peut coûter jusqu’à à 14 990 euros

 

Si le football est le sport le plus médiatisé en France, les agents de joueurs font partis des hommes de l'ombre. Pourtant ce métier n'est pas sur le déclin. Au contraire. L'Ecole des agents de joueurs de football reçoit plus de 2 000 demandes par an pour intégrer ses formations reconnues par la Fédération. Seulement 300 passionnés peuvent toucher leurs rêves du bout des doigts. Comme les clubs, l'EAJF dispose de six centres de formations, dispatchés au quatre coins de la France. Grâce à des professionnels du milieu comme Guy Roux (ancien entraîneur), Louis Saha (ancien joueur) ou encore Nathalie Boy de la Tour (présidente de la Ligue de Football Professionnel) ; les étudiants ont déjà un pied dans le métier avant même d'y rentrer. Une aubaine quand on sait que la demande est bien plus élevée que l'offre. Pour autant, les formations à l'EAJF ne sont pas accessibles à n'importe qui. Les formations coûtent de 690 euros… à 14 990 euros pour une année. Assez onéreux alors que le salaire des agents varient en fonction du salaire de son joueur. En effet, un agent gagne entre 3% et 10% du salaire annuel brut de son client plus les commissions lors des transferts. Loin des millions d'euros que touchent l'élite du ballon rond, un agent doit faire preuve de malice et d'un brin de chance pour réussir dans ce métier et suffisamment gagner sa vie.