Paris
Société
Par Christophe Rigaud
Publié le 09/05/2019 à 17:16

ADP : le projet de référendum d’initiative partagée validé

Le Conseil constitutionnel a donné son feu vert à la proposition de référendum d'initiative partagée (RIP) de parlementaires opposés à la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP).

Le long processus de référendum contre la privatisation d’ADP est sur les rails. Le Conseil constitutionnel a autorisé le projet de référendum d'initiative partagée (RIP) contre la privatisation d'Aéroports de Paris. La période de recueil des 4,7 millions de signatures nécessaires devrait démarrer d’ici un mois. 

Ce projet de référendum avait été initié par 250 parlementaires, de droite comme de gauche, pour s'opposer à la privatisation controversée du groupe aéroportuaire. Une privatisation inscrite dans le projet de loi Pacte, déjà adopté par le Parlement en avril. Selon les élus opposés à la privatisation, « l'aménagement, l'exploitation et le développement des aérodromes de Paris (…) revêtent les caractères d'un service public national ».

Désormais, les opposants au projet de privatisation ont 9 mois pour recueillir au moins 10 % du corps électoral, soit 4,7 millions signatures. Après avoir franchi cette étape, le projet de référendum devra être de nouveau validé par le Conseil constitutionnel.